Logo Bimbe in Viaggio

Bimbe in Viaggio

Blog sur les voyages en famille

Voyager pendant la grossesse: est-ce possible?

ADV

Table des matières

En soi, la grossesse n’est pas un obstacle au voyage.

Au contraire, si tout se passe sereinement et sans complications particulières, voyager pendant la grossesse peut être l’un des derniers moments où l’on peut consacrer du temps au couple, qui, par la force des choses, disparaîtra avec la naissance de l’enfant.

Voyons donc en détail quel est le meilleur moment pour voyager pendant la grossesse et quels sont les moyens de transport les plus adaptés à une femme enceinte.

Enfin, vous trouverez des recommandations importantes si vous décidez de partir à la montagne ou à l’étranger.

N.B. Cet article est basé sur mon expérience de pharmacienne et de mère de famille. Pour des conseils personnalisés en fonction de vos antécédents médicaux, consultez toujours votre médecin.

À quel moment de la grossesse est-il recommandé de voyager

Le premier trimestre de la grossesse est le moment le moins recommandé pour voyager, non pas tant à cause du risque de fausse couche en soi que parce que, pendant les premiers mois, vous pouvez souffrir de nausées et, en général, vous êtes beaucoup plus fatiguée parce que votre corps utilise beaucoup d’énergie pour former la nouvelle vie.

En revanche, il n’y a pas lieu de craindre un risque de fausse couche, car des études ont montré qu’au cours du premier trimestre, une femme sur six fait une fausse couche, qu’elle ait voyagé ou non.

Le troisième trimestre de la grossesse peut également être le moins propice aux voyages car le ventre grossit, on se déplace plus difficilement et plusieurs compagnies aériennes n’autorisent pas les vols au cours du dernier trimestre.

La meilleure période reste donc le deuxième trimestre, lorsque vous avez plus d’énergie, que la sensation de nausée diminue progressivement et que le ventre n’est pas encore volumineux.

Voyager pendant la grossesse: les moyens de transport

Prendre l’avion pendant la grossesse

L’avion est de loin le moyen de transport le plus sûr pour voyager pendant la grossesse, mais certaines précautions doivent être prises.

Si le vol est court (quelques heures), aucune précaution particulière n’est à prendre.

En revanche, si le vol dure plus de quatre heures, il est nécessaire de se lever fréquemment et de marcher dans l’allée pour maintenir la circulation active.

Il peut également être conseillé de s’hydrater en buvant fréquemment de l’eau et de réduire sa consommation de caféine.

Conseil personnel: gardez dans votre sac le certificat médical confirmant votre grossesse (si elle n’est pas encore évidente) et l’ordonnance avec les médicaments ou compléments que vous devez prendre, afin d’avoir tout à portée de main.

Vous pourriez également être intéressé par les médicaments à emporter.

Pour des conseils plus spécifiques, comme l’utilisation de bas de compression ou d’anticoagulants, je vous renvoie à votre médecin.

Jusqu’à quand pouvez-vous prendre l’avion pendant la grossesse

Pour savoir jusqu’à quand vous pouvez prendre l’avion pendant votre grossesse, vous devez vous adresser directement à la compagnie aérienne, car chacune a ses propres règles internes.

En général, le délai pour voyager pendant la grossesse est de 36 semaines, ramené à 32 semaines en cas de naissance gémellaire.

Certaines compagnies exigent un certificat d’aptitude au vol dès la 28e semaine de gestation.

Voyager en voiture et en train

Même pour la voiture et le train, il n’y a pas de contre-indications particulières pendant la grossesse.

En ce qui concerne la voiture, il peut être utile de savoir que le port de la ceinture de sécurité est obligatoire pendant toute la durée de la grossesse.

La ceinture doit être positionnée sous le ventre et, même si cela peut être gênant, son port reste obligatoire pendant la grossesse.

Quant au train, il peut être utile de glisser dans son sac une écharpe et un pull, en cas de forte poussée d’air conditionné.

Dans les deux cas, comme nous l’avons déjà vu pour l’avion, il est nécessaire de marcher au moins deux fois par heure, afin d’éviter un éventuel gonflement des chevilles.

Faire de la moto ou du vélo pendant la grossesse

La conduite d’une moto pendant la grossesse est absolument déconseillée, à la fois en raison du risque de chute et parce que les vibrations stimulent la contractilité de l’utérus.

Le vélo, en revanche, ne présente pas de contre-indications particulières, mais il est préférable de choisir des itinéraires plats ou peu exigeants, à l’ombre des arbres et pendant les heures les plus fraîches de la journée.

Recommandations

Voici quelques recommandations pour voyager pendant la grossesse, issues de mon expérience personnelle et qui, je l’espère, pourront aider d’autres mamans.

Voyager à l’étranger pendant la grossesse: les aliments à risque

En dehors de l’Italie, nous avons trouvé des informations erronées concernant la possibilité de contracter des maladies dangereuses en mangeant pendant la grossesse.

Des maladies telles que la toxoplasmose et la listériose dans certains pays, même civilisés, ne sont pas très bien connues.

Le conseil est donc d’éviter tout aliment douteux qui pourrait mettre le bébé en danger.

Soyez attentifs car, je le répète, les connaissances en la matière sont souvent insuffisantes.

C’est en tout cas notre expérience.

La montagne pendant la grossesse: l’altitude maximale

Marcher au grand air, en pleine nature, est certainement bon pour le corps et l’esprit, même pendant la grossesse.

Ilest cependant nécessaire de garder à l’esprit quelques règles

  • ne pas exagérer l’effort
  • ne pas se rendre dans des endroits difficiles d’accès pour les secours
  • ne pas oublier de boire suffisamment et de compléter les minéraux par des fruits frais

En ce qui concerne l’altitudemaximale à laquelle la femme enceinte peut se rendre, il est conseillé de ne pas dépasser 2000/2500 mètres afin de ne pas souffrir du mal des montagnes.

Vous trouverez une discussion approfondie dans cet article.

Les problèmes liés au mal des montagnes sont les mêmes pour tout le monde ; la différence est que la femme enceinte ne peut pas être traitée car la plupart des médicaments sont mauvais pour le bébé.

Sans compter que, selon l’étude publiée en 2019 par le célèbre International Journal of Cardiology, un moindre apport d’oxygène au fœtus pourrait causer un stress sévère sur le cœur, avec une incidence plus élevée d’accidents vasculaires cérébraux.

En conclusion, s’il n’y a pas de maladies préexistantes, comme l’hypertension artérielle, qui nécessitent un avis médical préventif, feu vert aux promenades rajeunissantes dans la nature, même pendant la grossesse, mais sans en faire trop.

Et si, après la randonnée, vous avez envie d’un bon sandwich au fromage fontina, sachez qu’il est fabriqué à partir de lait cru, non pasteurisé, et qu’il faudra donc attendre l’accouchement pour le manger!

Ceci pourrait également vous intéresser...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Seguici sui nostri social